Vidéo-conférence des ministres de l’économie et des finances

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la relance, M. Bruno le Maire a participé à la vidéo conférence des ministres européens de l’Economie et des Finances, le 10 juillet 2020.

Communiqué de presse du Conseil de l’Union européenne (10 juillet 2020)

Répercussions économiques de la COVID-19 et mesures de relance

Les ministres ont eu un échange de vues sur les progrès réalisés en ce qui concerne la mise en œuvre des mesures de réponse à la crise de la COVID-19 au niveau de l’UE. La Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE) ont présenté leur évaluation de la situation actuelle.

Les ministres ont fait le point sur la mise en œuvre des trois filets de sécurité :

  • le soutien dans le cadre de la crise pandémique au titre du MES, destiné aux États membres : cet instrument, qui repose sur une ligne de crédit de précaution existante du MES, adaptée à la lumière de la crise de la COVID-19, est devenu opérationnel le 15 mai 2020 ;
  • le soutien temporaire à l’atténuation des risques de chômage en situation d’urgence (SURE) : ce régime, géré par la Commission, peut fournir jusqu’à 100 milliards d’EUR de prêts à des conditions favorables aux États membres et deviendra opérationnel lorsque tous les États membres auront fourni leurs garanties. Ce processus devrait s’achever d’ici la fin du mois ;
  • le Fonds de garantie paneuropéen de la BEI pour soutenir les entreprises : ce Fonds, doté de 25 milliards d’EUR et qui mobilisera des investissements dans tous les secteurs de l’UE, deviendra opérationnel dès que des États membres représentant au moins 60 % du capital de la BEI auront fourni leurs garanties. La mise au point du Fonds devrait être terminée pour la fin juillet.

Les ministres ont également fait le point sur les travaux en cours concernant la relance de l’UE après la COVID-19. Dans l’attente d’une décision du Conseil européen, les travaux relatifs aux aspects techniques de la législation relative au plan de relance se poursuivent.

Union des marchés des capitaux

Le président du forum de haut niveau sur l’union des marchés des capitaux (UMC), Thomas Wieser, a présenté le rapport final du forum, qui a été publié le 10 juin. Ce rapport définit 17 recommandations qui visent à lever les principaux obstacles sur les marchés des capitaux de l’UE et à accroître la compétitivité des marchés européens des capitaux.

Les ministres ont eu un échange de vues sur les priorités visant à faire progresser l’UMC, notamment pour surmonter les conséquences économiques de la crise de la COVID-19 et pour créer des alternatives solides à l’échelle de l’UE pour les marchés des capitaux après le Brexit. Ce débat contribuera aux préparatifs d’un nouveau plan d’action de la Commission concernant l’UMC, qui doit être publié d’ici la fin de l’année.

Rapports de convergence

Les ministres ont fait le point sur les rapports de convergence publiés par la Commission européenne et la BCE le 10 juin. Ces rapports portent sur la question de savoir si les États membres ne participant pas à la zone euro remplissent les conditions nécessaires pour adopter la monnaie unique. Ils couvrent sept pays : la Bulgarie, la République tchèque, la Croatie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Suède.

Les rapports se fondent sur les critères de convergence, parmi lesquels figurent la stabilité des prix, la situation saine des finances publiques, la stabilité du taux de change et la convergence des taux d’intérêt à long terme. La compatibilité de la législation nationale avec les règles de l’Union économique et monétaire est également évaluée. Les rapports ont conclu qu’à l’heure actuelle, aucun des pays ne remplit toutes les conditions formelles pour intégrer la zone euro.

Informations communiquées par la présidence

La présidence allemande a présenté ses priorités dans le domaine des affaires économiques et financières. Elle mettra l’accent sur la réponse globale et ambitieuse de l’Europe à la pandémie de COVID-19. Elle s’emploiera également à moderniser la politique fiscale de l’UE, tout en renforçant l’union bancaire, en faisant avancer l’union des marchés des capitaux, en favorisant une numérisation innovante et sûre du secteur des services financiers, et en luttant contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La finance durable reste également d’une importance capitale.

La présidence a également informé les ministres des préparatifs en vue de la prochaine réunion des ministres des finances du G20 ainsi que des progrès réalisés sur les questions d’actualité internationales.

Dernière modification : 13/07/2020

Haut de page