Syrie, Irak, Libye, Ukraine : Conseil Affaires étrangères de l’UE

Harlem Désir a participé le 18 janvier au Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles.

Déclaration du Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, M. Harlem Désir, à son arrivée au Conseil de l’UE (Bruxelles, 18 janvier 2016)

PNG

"Cette réunion sera consacrée aux grandes crises qui ont un impact sur la sécurité de l’UE.

Nous évoquerons la Syrie, où une solution durable ne peut être que politique. Il faut donc à la fois intensifier notre lutte contre Daech, et que les négociations intersyriennes soient engagées à la date prévue, c’est à dire le 25 janvier. Pour que cette solution puisse être mise en œuvre, il faut à la fois que les bombardements contre la population civile et l’opposition modérée cessent, qu’un accès humanitaire soit donné aux zones où les populations sont aujourd’hui assiégées, et que la transition politique puisse être engagée en mettant à l’ordre du jour la dévolution des pouvoirs de Bachar El Assad.

Nous évoquerons aussi la situation en Irak et notre appui au gouvernement de M. Al Abadi, qui a engagé des réformes, où le combat contre Daech marque des progrès avec la reconquête de plusieurs localités ; c’est extrêmement important. Il faut maintenant que ce gouvernement irakien soit le plus inclusif possible, qu’il permette la réconciliation nationale, en particulier entre chiites et sunnites, dans la lutte contre le terrorisme et contre Daech.

Nous évoquerons aussi la situation en Ukraine. Nous venons de rencontrer le ministre des affaires étrangères, M. Klimkine. La mise en œuvre du processus de Minsk est évidemment la priorité avec les réformes qui doivent être menées en Ukraine, en particulier celles qui concernent les régions de l’Est, le Donbass, et l’organisation d’élections pour permettre d’aller jusqu’à la récupération de la souveraineté de l’Ukraine sur sa frontière avec la Russie, et le rétablissement de relations normales entre l’Ukraine et la Russie. L’Union européenne est aux côtés de l’Ukraine en particulier dans la mise en œuvre du nouvel accord de partenariat commercial qui doit soutenir le développement économique de ce pays.

Enfin, sur le Proche orient, des conclusions ont été proposées. Certains Etats ont fait état de la volonté de faire des modifications. Nous les entendrons mais nous ferons en sorte que le Conseil puisse adopter ces conclusions".

Résultats de la session du Conseil

PDF - 210.9 ko
Résultats de la session du Conseil (pdf., 210.9 ko)
(PDF - 210.9 ko)

Dernière modification : 23/02/2019

Haut de page