Rencontre informelle ministérielle sur le sport et l’UE à l’horizon de Paris 2024

=Communiqué du ministère des Sports, 31 mai 2018=

Dans la continuité de son intervention lors du dernier Conseil des ministres européens des sports, en novembre 2017, et en vue de l’organisation en France des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, la ministre des Sports, Mme Laura Flessel, a invité aujourd’hui ses homologues européens à partager avec elle sa vision sur l’européanisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de 2024 au cours d’une réunion informelle des ministres européens en charge des sports, à Paris, au Stade de France.

En présence du Commissaire européen pour l’éducation, la jeunesse, la culture et le sport, Monsieur Tibor NAVRACSICS, et du Président des Comités Olympiques européens, Monsieur Janez KOCIJANČIČ, une déclaration conjointe d’intention a été proposée aux ministres européens portant « sur une vision européenne du sport à l’horizon des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ».

La tenue des Jeux Olympiques et Paralympiques sur le continent qui a vu naître l’olympisme est l’opportunité de faire de cet évènement sportif majeur, en 2024, les Jeux de l’Europe et de léguer un héritage européen à la fois sportif et culturel.

Cette réunion ministérielle avait un double objectif :

  • Insuffler une dimension européenne au sein des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et au cours des événements sportifs d’importance majeure organisés au sein de l’Union et au niveau national ;
  • Définir ensemble des actions en vue d’optimiser la valeur ajoutée des Jeux et des événements sportifs d’importance majeure au bénéfice conjoint des pays européens non organisateurs.

En cohérence avec les conclusions du Conseil et des travaux du Plan de travail 2017-2020, cette déclaration travaillée avec l’ensemble des délégations, de la Commission et du mouvement sportif européen aborde plusieurs axes clés tels que :

  • la promotion de la citoyenneté européenne grâce aux programmes de volontaires européens intégrés aux grands événements sportifs européens et internationaux,
  • la promotion de la pratique handisport de haut niveau et amateur ainsi que le développement du sport pour les publics les plus éloignés de la pratique,
  • la préservation des mécanismes de solidarité au travers de l’équilibre financier entre le sport professionnel et le sport amateur,
  • la promotion de l’excellence environnementale dans la construction des infrastructures sportives et l’organisation des grands évènements sportifs internationaux./.

Dernière modification : 31/05/2018

Haut de page