Plan de relance pour l’Europe proposé par la Commission européenne

Afin de contribuer à réparer les dommages économiques et sociaux causés par la pandémie de COVID-19, de donner un coup de fouet à la relance européenne et de protéger et créer des emplois, la Commission européenne a proposé le 27 mai 2020 un vaste plan de relance pour l’Europe qui exploite tout le potentiel offert par le budget de l’UE.

Pour mobiliser les investissements nécessaires, la Commission présente une réponse double :

  • "Next Generation EU" : un nouvel instrument de relance doté d’un budget de 750 milliards d’euros, qui permettra d’augmenter le budget de l’Union grâce à de nouveaux financements levés sur les marchés financiers pour la période 2021-2024 ;
  • Un budget de l’UE à long terme renforcé pour la période 2021-2027.

En savoir plus sur le site de la Commission européenne ici

"Jour essentiel pour l’Europe : Ursula von der Leyen propose un plan de relance inédit de 750 Md€ pour les régions et secteurs en difficulté. L’accord franco-allemand a permis cette avancée. Nous devons aller vite et adopter un accord ambitieux avec tous nos partenaires européens"

Le Président de la République, 27 mai 2020

"Avec sa proposition de plan de relance financé par une dette commune, la Commission européenne est au rendez-vous de l’histoire. L’accord franco-allemand a été décisif pour construire cette réponse. Enfin, la solidarité en Europe n’est plus simplement un mot mais un acte !"

M. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, 27 mai 2020

"Quand on met du poids politique, de la volonté, de la persévérance, comme Emmanuel Macron, Angela Merkel et Ursula von der Leyen, on fait avancer l’Europe. Maintenant, il nous faut trouver un accord le plus vite possible sur cette proposition de fonds de relance et de budget européen"

Mme Amélie de Montchalin, secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes, 27 mai 2020

Communiqué du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : Didier Guillaume salue les annonces de la Commission Européenne sur le cadre financier pluriannuel et le plan de relance qui reconnaissent l’agriculture et l’alimentation comme des priorités (27 mai 2020)

La nouvelle proposition faite par la Commission est un progrès pour la Politique agricole commune dont le budget a été revu à la hausse par rapport à la proposition initiale.

L’inscription de 15Mds€ dans le plan de relance conforte le rôle stratégique du secteur agricole et agroalimentaire.

C’est un succès des actions menées par le président de la République pour que la PAC reste une politique européenne prioritaire, et que, l’Europe, solidaire, se dote d’un plan de relance à l’échelle de la crise que nous traversons.

C’est une nouvelle étape, et, la France continuera à porter son exigence de PAC forte, à la hauteur de nos ambitions économiques pour le revenu des agriculteurs, et ambitions environnementales pour accélérer la transition agro-écologique.

« Je salue cette reconnaissance européenne de l’engagement de nos agricultrices et agriculteurs, maillons indispensables d’une chaine alimentaire résiliente et souveraine » déclare Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation./.

Dernière modification : 29/05/2020

Haut de page