M. Bruno Le Maire rencontre M. Luis de Guindos

M. Luis de Guindos, ministre espagnol de l’Economie, de l’Industrie et de la Compétitivité, et M. Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie et des Finances, se sont réunis le 21 juillet à Madrid.

=Communiqué conjoint de M. Luis de Guindos, ministre espagnol de l’Economie, de l’Industrie et de la Compétitivité et de M. Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie et des Finances=

JPEG

"Luis de Guindos, ministre espagnol de l’Economie, de l’Industrie et de la Compétitivité, et Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie et des Finances, se sont réunis le 21 juillet à Madrid pour échanger sur les sujets intéressant leurs deux pays, qui sont étroitement liés sur les plans économiques et commerciaux. Les ministres ont convenu que la réussite de l’Union européenne nécessite une zone euro forte et qui assure la stabilité de l’Europe. Ils ont également souligné le rôle de l’Union européenne comme réponse aux préoccupations des citoyens face à la mondialisation.

Les ministres ont eu un échange de vues fructueux et convergents sur la zone euro et ont réitéré leur engagement à travailler ensemble pour prendre des mesures concrètes pour la compléter et en accroître sa capacité à résister aux chocs. La France et l’Espagne ont un rôle crucial à jouer en la matière.

Bruno Le Maire a souligné "la priorité essentielle qui est de faire de notre Union monétaire une Union économique plus intégrée et de donner un nouvel élan à notre projet commun avec un juste équilibre entre plus de responsabilité et plus de solidarité".

Malgré les réformes significatives mises en œuvre depuis la crise, les deux ministres ont convenu que l’architecture financière de la zone euro doit encore être renforcée. La priorité est d’achever l’Union bancaire. La feuille de route convenue en juin 2016 définit les prochaines étapes : mesures de réduction des risques dans le secteur bancaire, création d’un filet de sécurité au Fonds de résolution unique et mise en place d’un système européen de garantie des dépôts. L’Union des marchés de capitaux est également un projet crucial.

Au-delà, la zone euro doit reposer sur un juste équilibre entre réduction et partage des risques. La confiance entre les États membres est essentielle pour progresser dans d’autres étapes d’intégration : la mise en œuvre de réformes structurelles et une coordination renforcée des politiques économiques doivent permettre de renforcer la convergence, de réduire la formation de déséquilibres et d’ouvrir la voie à des initiatives plus ambitieuses.

Bruno Le Maire et Luis de Guindos ont convenu d’intensifier leur coopération pour développer une approche commune vers une intégration budgétaire et politique plus étroite dans la zone euro. Une telle approche a vocation à porter sur la mise en place d’une capacité budgétaire de stabilisation, sur une bonne application des règles budgétaires et sur une gouvernance appropriée.

Luis de Guindos a ajouté que "l’élan politique et la reprise économique qui s’affermit offrent une fenêtre d’opportunité de courte durée pour faire des progrès dans le renforcement de la résilience de l’union économique et monétaire. Il nous appartient de ne pas laisser passer cette opportunité".

Les deux ministres ont exprimé l’intention de poursuivre leur excellente coopération sur les sujets d’intérêt commun afin de préserver et de renforcer les liens solides entre leurs économies. Ils souhaitent travailler avec les autres Etats membres pour trouver une approche commune sur l’approfondissement de la zone euro"./.

Dernière modification : 26/07/2017

Haut de page