M. Bruno le Maire a rencontré M. Peter Kažimír

=Communiqué de presse conjoint de Peter Kažimír, ministre des finances Slovaque et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances français=

JPEG

"Peter Kažimír, ministre des Finances slovaque et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances français, se sont rencontrés le 28 juillet à Paris. Ils ont échangé sur les sujets d’intérêt commun, en particulier sur l’avenir de l’Union européenne et de la zone euro.

Bruno le Maire a réaffirmé la priorité majeure de la France d’obtenir des avancées cruciales et rapides sur l’intégration de l’union économique et monétaire : « nous avons besoin d’une zone euro plus forte afin que les économies européennes se développent davantage et plus rapidement. Nous devons approfondir l’intégration de nos politiques économiques et budgétaires afin d’absorber plus efficacement les chocs qui pourraient survenir. La méthode que je propose est équilibrée : nous cherchons en même temps plus de responsabilité et plus de solidarité ».

Peter Kažimír a salué la volonté française d’élaborer rapidement des stratégies pour renforcer la zone euro et l’Union européenne, soulignant qu’un statu quo serait préjudiciable et laisserait l’Europe vulnérable face aux futurs chocs.

Les deux ministres ont reconnu que des progrès considérables ont été accomplis depuis la crise permettant de soutenir la reprise économique et les entreprises. « Nous devons encore traiter l’héritage de la crise mais aussi construire des outils communs pour l’avenir. Nous avons besoin de discipline budgétaire et de mécanismes de stabilisation », a déclaré le ministre Peter Kažimír, ajoutant que cette refonte inclut un réexamen du mécanisme européen de stabilité en une institution adaptée aux futurs besoins de l’Europe. Bruno Le Maire et Peter Kažimír ont reconnu qu’il restait encore à transformer l’union monétaire en une véritable union économique. Au regard des déséquilibres et des faiblesses qui demeurent parmi plusieurs secteurs bancaires et des interrogations soulevées au sujet de la gouvernance de la zone euro, la mise en œuvre de règles et la création d’une fonction de stabilisation sont des points essentiels pour renforcer l’architecture de l’union monétaire européenne.

Les deux ministres ont affirmé : « nous sommes convaincus que nous obtiendrons des résultats dans ce domaine ». Leur énergie et leur détermination seront déterminantes pour obtenir des actions concrètes en faveur de la zone euro"./.

Dernière modification : 28/07/2017

Haut de page