Libye : Déclaration de la France, de l’Allemagne et de l’Italie

Déclaration conjointe des porte-parole des ministères des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et de l’Italie (25 juin 2020)

Libye

Face au risque croissant de dégradation de la situation en Libye et d’escalade régionale, la France, l’Allemagne et l’Italie appellent toutes les parties libyennes à cesser immédiatement et sans condition les combats et à suspendre le renforcement en cours des moyens militaires à travers le pays.

Elles exhortent également les acteurs étrangers à mettre un terme à toutes les ingérences et à respecter pleinement l’embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité des Nations unies. Elles encouragent la conclusion rapide des négociations au sein du comité militaire 5+5 sous l’égide de la MANUL pour permettre la signature d’un accord de cessez-le-feu durable et crédible.

Il s’agit d’un élément essentiel pour créer les conditions nécessaires à la reprise effective du dialogue politique inter-libyen, qui permettra une résolution pérenne du conflit. Tous les efforts en ce sens, y compris l’initiative égyptienne annoncée le 6 juin, doivent être encouragés. Toute initiative en soutien à un accord de cessez-le-feu et à un règlement politique négocié de la crise libyenne doit être pleinement inclusive et s’inscrire résolument dans le cadre des principes de la Conférence de Berlin, qui demeure le seul cadre viable.

***

In light of the growing risks of a deterioration of the situation in Libya and regional escalation, France, Germany and Italy call on all Libyan parties to immediately and unconditionally cease fighting and to suspend the ongoing military build-up throughout the country.

They also urge foreign actors to end all interference and to fully respect the arms embargo established by the United Nations Security Council. They encourage the swift conclusion of negotiations within the 5+5 military working group under the auspices of UNSMIL to enable the signature of a sustainable and credible ceasefire agreement.

This is an essential element to create the necessary climate for the concrete resumption of inter-Libyan political dialogue which will enable a sustainable resolution to the conflict. All efforts in this regard, including the Egyptian initiative announced on 6 June, must be encouraged. Any initiative in support of a cease-fire agreement and of negotiated political settlement of the Libyan crisis must be fully inclusive and be firmly anchored to the architecture of the Berlin Process which remains the only viable framework".

Dernière modification : 25/06/2020

Haut de page