Le Président de la République reçoit Mme Zuzana Caputova

Le Président de la République a reçu Mme Zuzana Caputova, Présidente de la République slovaque, le 24 juillet 2019.

Déclaration conjointe du Présidente de la République et de Mme Zuzana Caputova, Présidente de la République Slovaque (Palais de l’Elysée, Paris, 24 juillet 2019)

Seul le prononcé fait foi

Le Présidente de la République :"Bonjour. Madame la présidente, je suis très heureux, très heureux d’accueillir aujourd’hui à Paris la nouvelle président de Slovaquie, chère Zuzana, et je veux tout particulièrement vous féliciter pour votre élection mais aussi parce que vous avez durant cette campagne porté une vision ambitieuse, progressiste, un programme résolument pro-européen dans votre pays, en vous engageant sur les sujets climatiques, la préservation de l’environnement, sur la défense de l’Etat de droit, la lutte contre la corruption en ancrant très profondément la Slovaquie dans l’Europe. En vous choisissant les électeurs slovaques ont redit de la manière la plus claire qu’ils souhaitent leur pays au cœur de l’Europe et de l’Union européenne, ils ont dit aussi que le clivage entre ceux qui portent un projet ambitieux pour l’Europe en matière sociale, climatique et de défense de notre démocratie et ceux qui cèdent à la tentation du repli, ce clivage ne correspond en aucun cas à une division entre est et ouest, entre anciens et nouveaux Etats-membres.

Le goût de l’Europe s’enracine partout, il faut simplement des dirigeants pour le porter, pour porter ses valeurs et cette ambition et c’est que vous avez fait dans votre pays. Je crois comme vous à une Europe forte, unie autour de ses valeurs et vous en êtes le symbole. C’est pourquoi nous devons ensemble affirmer notre ambition pour l’Europe et la France et la Slovaquie on fait le choix de cette ambition par nos coopérations concrètes sur l’approfondissement de la zone euro, sur la taxation du numérique, sur la défense, en matière climatique en affirmant la neutralité carbone pour 2050. C’est une position forte et courageuse que la Slovaquie a prise sur ce sujet lors du Conseil européen de juin rejoignant une initiative que nous avions lancée avec les Pays-Bas et qui avait été tôt rejointe par 8 autres Etats-membres dès le mois de (inaudible).

Cette ambition c’est aussi celle qu’a affiché la présidente élue de la Commission européenne avec laquelle je me suis entretenu hier et dont je soutiens pleinement le programme pour les 5 années qui viennent en matière de climat avec le Green Deal européen qui sera présenté dans les 100 premiers jours, la neutralité carbone 2050, une taxe carbone aux frontières, la création d’une Banque européenne du climat ; en matière de justice sociale et fiscale avec un salaire minimum, la relance des travaux sur la fiscalité du numérique, pour le renforcement de la zone euro avec une assurance-chômage européenne à construire ; pour une politique commerciale rénovée pour s’assurer que nos règles, nos standards sont respectés par nos partenaires commerciaux ; en matière d’Etat de droit et de démocratie avec le lancement d’une conférence sur l’avenir de l’Europe pour pleinement la société civile, les citoyens à une réflexion indispensable à l’avenir de l’Union ; pour une Europe de la défense qui sait protéger ses citoyens par plus d’engagements. Sur tous ces sujets, je crois pouvoir dire que notre unité de vue, Madame la présidente, est complète et que nous nous engagerons ensemble pour que l’Europe soit à la hauteur de son destin. Mais je voulais vous dire combien je suis honoré de votre présence aujourd’hui à Paris, heureux de vous recevoir en cette chaleur estivale, et je vous remercie d’être parmi nous aujourd’hui quelques semaines après votre prise de fonction, en vous félicitant à nouveau non seulement d’avoir été élue mais d’avoir été élue en portant cet ancrage européen, ce progressisme, cet attachement à l’état de droit et au sujet climatique"./.

Dernière modification : 26/07/2019

Haut de page