Le nucléaire : une technologie aux applications et opportunités multiples

Bien que le nucléaire soit essentiellement connu pour sa capacité à produire de l’électricité, cette technologie est également très utilisée pour des usages non électrogènes, comme par exemple dans le domaine médical.

On note d’ailleurs un intérêt croissant pour ces applications non électrogènes du nucléaire, aussi bien au niveau européen où des initiatives sont en cours (conférence SAMIRA des 20 et 21 mars 2018 : « Addressing Societal Challenges through Advancing the Medical, Industrial and Research Applications of Nuclear and Radiation Technology) qu’à l’international avec l’AIEA et son soutien au développement de nouvelles applications des technologies nucléaires.

Voici ci-dessous quelques exemples d’applications non électrogènes de l’énergie nucléaire (non exhaustif).

Soutenir le domaine médical

Pour les diagnostiques et les traitements

Dans les pays développés, 1 personne sur 50 a recours à un diagnostic fondé sur la médecine nucléaire chaque année. De plus, des perspectives de traitements innovants se développent, comme par exemple la « targeted alpha therapy » qui vise à traiter les cancers dispersés.

Pour stériliser les produits et le matériel médical

(gants, seringues, vêtements, instruments….). En effet, les rayons gammas utilisés (processus froid) permettent de stériliser des éléments sensibles à la chaleur.

Eradiquer certains virus

Grâce une technique de stérilisation des insectes par la radiation (SIT, Sterile Insect Technique), la technologie nucléaire permet de limiter le développement d’insectes porteurs de maladies. Ainsi, au Brésil, pour éradiquer le virus mortel Zika, lae SIT a été utilisée avec le soutien de l’AIEA pour éliminer les moustiques porteurs de la maladie.

Subvenir aux besoins primaires des êtres humains

Agriculture

Plusieurs activités agricoles ont recours à la technologie nucléaire, comme pour mettre au point de nouvelles variétés de plantes, ralentir le murissement des fruits et légumes, protéger les cultures des insectes et détruire les parasites, etc. L’utilisation de ces techniques est très profitable au secteur et a par exemple permis au Bangladesh d’atteindre la sécurité alimentaire et d’améliorer la nutrition.

Eau potable

Si aujourd’hui la désalinisation d’eau de mer pour produire de l’eau potable utilise des matières fossiles et contribue à l’augmentation des gaz à effet de serre, il existe déjà plus de 150 réacteurs nucléaires pour la désalinisation, par exemple en Inde, au Kazakhstan et au Japon. L’AIEA a d’ailleurs lancé un programme de recherche et de collaboration afin de développer cette technologie à grande échelle.

Aller plus loin dans la conquête spatiale

Des fusées à propulsion nucléaire sont en cours de développement par la NASA : cela permettrait de parcourir de plus grandes distances, notamment pour explorer Mars et le reste du système solaire ; ce procédé permettrait d’aller sur Mars en moins de 100 jours contre 253 aujourd’hui.  

Dernière modification : 26/11/2018

Haut de page