Le nucléaire aujourd’hui en Europe et en France

La coopération en matière d’industrie et de recherche nucléaire a été l’un des premiers grands domaines de la construction européenne. Elle a permis à ce qui allait devenir l’Union européenne de devenir le leader mondial de la production électronucléaire et de participer aujourd’hui à d’immenses projets européens ou internationaux.

JPEG

Le nucléaire aujourd’hui en Europe et en France

Evolution de la part du nucléaire en Europe

L’Union européenne compte aujourd’hui 129 réacteurs en activité dans 14 Etats membres (Allemagne, Belgique, Bulgarie, Espagne, Finlande, France, Hongrie, Pays-Bas, République Tchèque, Roumanie, Royaume Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède) représentant une puissance totale de 120 GWe.

Des projets de construction sont envisagés dans 10 Etats membres, certains étant en cours ou en phase de démarrage de construction en Finlande, en France, en Slovaquie, au Royaume-Uni ou encore en Hongrie, tandis que d’autres sont en cours de préparation en Bulgarie, en République Tchèque, en Lituanie, en Pologne ou en Roumanie.

L’Union européenne est actuellement l’une des trois grandes économies (avec le Canada et le Brésil) qui produit plus de la moitié de son électricité à partir de sources d’énergie à faible intensité de carbone, dont presque la moitié provient de l’énergie nucléaire (en 2016, on note 58 % d’électricité décarbonée produite au sein de l’Union européenne dont 27.5 % de nucléaire et 29.2 % de renouvelables).

Situation nucléaire en France

Les 19 centrales nucléaires actuellement en fonctionnement en France ont été globalement construites sur le même mode. Tous les réacteurs utilisent la même technologie, dans laquelle de l’eau sous pression sert à transporter la chaleur produite par les réactions nucléaires.

Les centrales nucléaires regroupent un total de 58 réacteurs dont 34 produisent chacun une puissance électrique de 900 MWe, 20 réacteurs de 1300 MWe, tandis que les quatre derniers délivrent 1450 MWe.

Un 59ème réacteur est actuellement en construction à Flamanville, dans la Manche. De type EPR (Evolutionary Pressurised water Reactor), il développera une puissance électrique de l’ordre de 1600 MWe.

Actuellement, ces installations produisent près de 75 % de l’électricité produite en France.

Selon les termes de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la France, à travers l’action du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, maintient sa confiance dans l’énergie nucléaire, qui assurera 50 % de la production électrique nationale à l’horizon 2025.

PNG - 488.5 ko
Crédit photo - ©ASN ©ASN

Dernière modification : 26/11/2018

Haut de page