Jean-Baptiste Djebbari participe à la visio-conférence des ministres européens des transports

M. Jean-Baptiste Djebbari a participé le 4 juin 2020 à la visio-conférence des ministres européens du transport.

Communiqué de presse du Conseil de l’Union européenne (4 juin 2020)

Lors de leur troisième vidéoconférence informelle, les ministres des transports de l’UE ont débattu d’une relance durable et numérique du secteur des transports après la pandémie de COVID-19.

La réunion était présidée par M. Oleg Butković, ministre croate de la mer, des transports et des infrastructures. La Commission était représentée par Mme Adina Vălean, membre de la Commission.

Au cours du débat, les ministres ont été invités à mener une réflexion sur les questions suivantes :

  • les initiatives et les investissements qui sont les plus urgents en vue d’une relance durable et numérique et qui sont susceptibles d’accroître la résilience du secteur, et
  • les meilleurs outils à court et moyen terme et à long terme pour atteindre ces objectifs.

Au cours du débat, les ministres ont réaffirmé l’importance d’une approche coordonnée, tant pour mettre en place des mesures visant à mettre un terme à la propagation du virus et appliquer la stratégie de sortie de crise que pour assurer la relance.

Ils ont accueilli avec satisfaction le paquet "Tourisme et transports" présenté par la Commission en mai, qui comporte des orientations utiles pour le secteur des transports. Les ministres ont insisté sur la nécessité de mettre en place des protocoles sanitaires harmonisés pour assurer les services transfrontaliers.

Les ministres ont confirmé la nécessité de multiplier les contacts à l’échelle mondiale en vue de résoudre les problèmes liés aux changements d’équipage, de manière à ce que les gens de mer de l’UE comme des pays tiers puissent rentrer chez eux en toute sécurité ou embarquer pour de nouveaux voyages tant dans des ports de l’UE que dans des ports de pays tiers.

Les États membres sont convenus que le secteur des transports, qui a été très durement touché par la pandémie, aura besoin d’un soutien financier. Un grand nombre de ministres ont estimé que les investissements publics visant à soutenir la relance du secteur des transports devraient s’accompagner d’un engagement de l’industrie en faveur d’une mobilité plus propre et plus durable.

En ce qui concerne la notion de durabilité, les États membres sont convenus qu’elle ne devrait pas se limiter à l’écologisation du secteur, mais qu’elle devrait également inclure les aspects sociaux et économiques du secteur des transports.

Un certain nombre de ministres ont souligné que certaines propositions législatives actuelles, telles que la révision des droits des voyageurs ferroviaires et la proposition relative à l’Eurovignette, contribueront à la durabilité des transports. L’achèvement des travaux sur la proposition relative à l’Année européenne du rail (2021) devrait permettre de rendre plus visibles les avantages que présente l’utilisation des trains pour les voyageurs et les entreprises.

Les ministres de 23 États membres ont publié une déclaration appelant à la création d’une plateforme destinée à faciliter la coopération entre les États membres et avec les pays tiers, en étroite coopération avec la Commission, en vue d’améliorer les services ferroviaires internationaux de transport de voyageurs. Cette plateforme fonctionnerait en étroite coordination avec le secteur ferroviaire et les organisations de passagers.

Plusieurs ministres ont cité le recours accru à des carburants d’aviation durables comme étant un élément essentiel pour une aviation plus durable.

Les ministres ont souligné qu’il est important que l’UE mette en œuvre le régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (CORSIA) lors de la phase pilote, qui doit être lancée l’année prochaine.

Les ministres ont estimé que la crise avait donné une impulsion en faveur de la transition vers des services et des processus administratifs plus numériques, ce qui réduira la dépendance à l’égard des formalités administratives physiques superflues.

Les ministres se sont réjouis de l’adoption prochaine du projet de conclusions du Conseil sur un secteur du transport par voie d’eau neutre en carbone, sans accident, automatisé et compétitif. Une procédure écrite a été lancée hier en vue de l’adoption de ces conclusions par le Conseil.

Enfin, les ministres ont plaidé en faveur d’une stratégie de relance pour les transports qui soit coordonnée et équilibrée, et qui combine la protection impérative de la santé publique et la relance opérationnelle et économique. Cette stratégie devrait être concrétisée dans les semaines à venir.

La présidence a établi un résumé des débats.

Sous le point "Divers", la future présidence allemande a présenté son programme de travail dans le domaine des transports pour le second semestre de 2020./.

Déclaration conjointe de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne, des Pays-Bas, du Luxembourg et de la Finlande sur un transport aérien durable

PDF - 80 ko
Déclaration conjointe de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne, des Pays-Bas, du Luxembourg et de la Finlande sur un transport aérien durable
(PDF - 80 ko)

Dernière modification : 10/06/2020

Haut de page