"Je veux être très clair sur le projet que nous voulons défendre"

Le Président de la République a participé le 9 mai 2019 au sommet européen informel qui s’est déroulé à Sibiu, en Roumanie.

La date du Sommet n’était pas anodine : le 9 mai, Journée de l’Europe. Une journée pour célébrer nos valeurs fondatrices de paix, de progrès, de liberté. Une journée tournée vers l’avenir alors que plus de 400 millions de citoyens européens sont appelés aux urnes dans un peu plus de quinze jours.

"Est-ce qu’on veut construire ensemble, encore, même différemment en améliorant les choses, ou est-ce qu’on veut déconstruire et revenir au nationalisme ?"

Emmanuel Macron à son arrivée au Sommet européen informel de Sibiu, en Roumanie.

Le Président de la République a exposé sa vision et son ambition pour l’Europe :

"Beaucoup de choses ont été faites en 70 ans et plus particulièrement ces deux dernières années. On a fait avancer la défense, les sujets commerciaux, la protection de nos intérêts stratégiques, une Europe sociale et mieux intégrée. Mais nous avons énormément de défis devant nous"

Relever le défi climatique

"Sur le climat, je suis heureux que nous ayons pu rassembler déjà 9 États membres pour porter un engagement : la neutralité carbone, 0 émission de CO2 à horizon 2050. Un engagement essentiel"

Après une rencontre avec les experts scientifiques de l’IPBES, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi des mesures concrètes pour protéger la biodiversité et le climat : en savoir plus

Protéger nos frontières

Pour la protection de nos frontières et la sécurité de l’Europe, il nous faut refonder Schengen"

Le Président Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de refonder Schengen autour d’une politique d’asile harmonisée, d’un contrôle renforcé de nos frontières communes et d’une plus grande solidarité entre États membres.

Bâtir une Europe sociale

"Bâtir aussi le modèle de croissance, le modèle social de l’Europe de demain : il est indispensable d’avoir une Europe qui investisse dans l’intelligence artificielle, le numérique, qui protège ses citoyens et qui fasse avancer la convergence sociale"

Pour cette Europe sociale, le Président porte notamment le projet d’un salaire minimum décent dans tous les pays de l’Union européenne.

Déclaration du Président de la République à son arrivée au Sommet européen informel de Sibiu (Sibiu, Roumanie, 9 mai 2019)

Déclaration de Sibiu

JPEG - 182.4 ko
Photo de famille des Chefs d’Etat et de gouvernement lors du Sommet européen informel de Sibiu

Nous, dirigeants de l’Union européenne, nous sommes réunis à Sibiu pour débattre de notre avenir commun et envisager les perspectives qui se dessinent.

Dans quelques semaines, les Européens éliront leurs représentants au Parlement européen, quarante années après avoir exercé pour la première fois ce droit fondamental. Une Europe réunifiée dans la paix et la démocratie ne constitue qu’une réalisation parmi de nombreuses autres. Depuis sa genèse, l’Union européenne, mue par ses valeurs et libertés, a assuré la stabilité et la prospérité en Europe, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières. Au fil des ans, elle est devenue un acteur majeur sur la scène internationale. Forte de près d’un demi-milliard de citoyens et dotée d’un marché unique compétitif, elle figure dans le peloton de tête du commerce mondial et façonne la politique internationale.

Nous affirmons notre conviction que, unis, nous sommes plus forts dans ce monde de plus en plus instable et complexe. Nous mesurons la responsabilité qui est la nôtre, en tant que dirigeants, de renforcer notre Union et d’assurer un avenir meilleur, et reconnaissons dans le même temps la perspective européenne d’autre États européens. Aussi convenons-nous ce jour à l’unanimité de dix engagements qui nous permettront d’assumer cette responsabilité.

  • Nous défendrons une seule Europe - de l’est à l’ouest, du nord au sud. Il y a trente ans, des millions de personnes se sont battues pour leur liberté et pour l’unité, faisant tomber le Rideau de fer qui avait divisé l’Europe pendant des décennies. Il ne saurait y avoir de place pour les divisions, qui portent atteinte à notre intérêt collectif.
  • Nous resterons unis, envers et contre tout. Nous agirons dans un esprit de solidarité lors des moments difficiles et ferons toujours front commun. Nous pouvons parler et parlerons d’une seule voix.
  • Nous rechercherons toujours des solutions communes et serons à l’écoute les uns des autres dans un esprit d’entente et de respect.
  • Nous continuerons à protéger notre mode de vie, la démocratie et l’état de droit. Les droits inaliénables et les libertés fondamentales de tous les Européens ont été conquis de haute lutte et ne seront jamais considérés comme acquis. Nous défendrons nos valeurs et principes communs inscrits dans les traités.
  • Nous nous attacherons à obtenir des résultats là où cela compte le plus. L’Europe continuera de peser de tout son poids sur les dossiers importants. Nous continuerons d’être attentifs aux préoccupations et aux espoirs de tous les Européens, rapprochant l’Union de nos citoyens, et agirons en conséquence, avec ambition et détermination.
  • Nous respecterons toujours le principe d’équité, que ce soit sur le marché du travail, en matière de protection sociale, dans le domaine économique ou sur le plan de la transformation numérique. Nous continuerons à réduire les disparités qui existent entre nos pays et aiderons toujours les plus vulnérables en Europe, faisant passer les hommes et les femmes avant la politique.
  • Nous nous donnerons les moyens de nos ambitions. Nous doterons l’Union des moyens nécessaires pour atteindre ses objectifs et mener à bien ses politiques.
  • Nous préserverons l’avenir pour les prochaines générations d’Européens. Nous investirons dans la jeunesse et mettrons en place une Union prête à affronter l’avenir et à même de relever les défis les plus urgents du XXIe siècle.
  • Nous protégerons nos citoyens et nous assurerons leur sécurité en investissant dans notre pouvoir de convaincre et notre pouvoir de contraindre, et en travaillant de concert avec nos partenaires internationaux.
  • L’Europe sera un acteur de premier plan responsable sur la scène mondiale. Les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui nous concernent tous. Nous continuerons de coopérer avec nos partenaires dans le monde pour défendre et développer l’ordre multilatéral fondé sur des règles, tirer parti des nouvelles possibilités commerciales et relever en commun les défis mondiaux tels que la préservation de l’environnement et la lutte contre le changement climatique.

Les décisions que nous prendrons respecteront l’esprit et la lettre de ces dix engagements. L’Union d’aujourd’hui est plus forte que celle d’hier et nous voulons continuer à la renforcer pour qu’elle soit adaptée aux réalités de demain. Tel est notre engagement pour les générations futures. Tel est l’esprit de Sibiu et d’une nouvelle Union à 27, prête à envisager l’avenir à l’unisson.

Conférence de presse du Président de la République à l’issue du Sommet européen informel de Sibiu (Sibiu, Roumanie, 9 mai 2019)

Dernière modification : 13/05/2019

Haut de page