Irak / Iran : Détermination de la France à travailler aux côtés de ses partenaires régionaux et internationaux à l’apaisement des tensions

Déclaration conjointe du Président de la République française, de la Chancelière fédérale d’Allemagne et du Premier ministre du Royaume-Uni, 5 janvier 2020

Nous avons condamné les récentes attaques contre les emprises de la coalition en Irak et sommes gravement préoccupés par le rôle négatif joué par l’Iran dans la région, en particulier par la force Al Qods sous l’autorité du Général Soleimani.

La désescalade est maintenant nécessaire. Nous appelons toutes les parties à agir avec retenue et responsabilité. Le cycle actuel de violences en Irak doit s’arrêter.

Nous appelons en particulier l’Iran à s’abstenir de toute action violente ou de prolifération et lui demandons instamment de revenir en pleine conformité avec ses engagements dans le cadre de du Plan d’action global commun (JCPoA).

Nous rappelons notre attachement à la souveraineté et à la sécurité de l’Irak. Nous réaffirmons également notre engagement à poursuivre le combat contre Daech, qui reste prioritaire. La préservation de la coalition est à cet égard décisive. Nous appelons les autorités irakiennes à continuer de lui fournir tout l’appui nécessaire.

Nous sommes prêts à poursuivre le dialogue avec toutes les parties prenantes afin de contribuer à l’apaisement des tensions et au rétablissement de la stabilité dans la région./.

Communiqué du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : Entretien de M. Jean-Yves Le Drian avec M. Mike Pompeo, 3 janvier 2020

Jean-Yves Le Drian s’est entretenu par téléphone avec son homologue américain le secrétaire d’État Mike Pompeo à la suite des derniers développements survenus en Irak, et notamment des actions entreprises cette nuit.

Le président de la République et le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères s’entretiendront dans les prochaines heures avec l’ensemble de leurs partenaires régionaux et internationaux à ce sujet.

Le ministre a souligné la préoccupation de la France à l’égard de la montée des tensions ces derniers mois au Moyen-Orient, qui ont connu une brutale escalade en Irak au cours des dernières semaines.

Il s’agit, pour la France et l’ensemble de ses partenaires, de consacrer tous les efforts à éviter désormais une aggravation supplémentaire des tensions et de faciliter la désescalade pour préserver la stabilité de l’Irak et de la région dans son ensemble.

Dans le contexte actuel, la France appelle chacun à la retenue et l’Iran à éviter toute mesure susceptible d’aggraver l’instabilité régionale, ou de conduire à une grave crise de prolifération nucléaire. Les parties à l’accord de Vienne doivent en particulier rester étroitement coordonnées pour appeler l’Iran à revenir rapidement au plein respect de ses obligations nucléaires et à s’abstenir de toute nouvelle action contraire.

La priorité doit aller à la poursuite de l’action de la Coalition internationale contre Daech, qui intervient en Irak à la demande des autorités irakiennes et en appui des forces de sécurité irakiennes. La pérennité de la Coalition est indispensable pour préserver les acquis de cinq années de combat contre Daech et assurer une victoire durable contre le terrorisme dans toute la région./.

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian - Entretiens avec ses homologues saoudien, européen et britannique, 3 janvier 2020

Je me suis entretenu ce soir successivement par téléphone avec mes homologues A. Jubeir, du Royaume d’Arabie saoudite, J. Borrell, Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, et D. Raab, ministre britannique des affaires étrangères.

Je poursuivrai dans les jours prochains ces entretiens avec les acteurs régionaux et internationaux à la suite des derniers développements survenus en Irak.

J’ai souligné la préoccupation de la France à l’égard de la montée des tensions ces derniers mois au Moyen-Orient. J’ai constaté une grande convergence de vues avec mes interlocuteurs pour consacrer tous les efforts nécessaires à éviter désormais une aggravation supplémentaire des tensions et faciliter la désescalade pour préserver la stabilité et la souveraineté de l’Irak, et la sécurité de la région dans son ensemble./.

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian - Entretiens avec ses homologues allemand et chinois, 4 janvier 2020

Je me suis entretenu ce samedi 4 janvier par téléphone avec mes homologues Heiko Maas, de la République fédérale d’Allemagne, et Wang Yi, de la République populaire de Chine.

J’ai rappelé la préoccupation de la France à l’égard de la montée des tensions ces derniers mois dans la région du Golfe. J’ai constaté que la France partage pleinement avec l’Allemagne l’objectif central de désescalade et de préservation de l’accord de Vienne.

J’ai pu vérifier également une grande convergence entre la France et la Chine pour renforcer nos efforts conjoints afin d’éviter une aggravation des tensions et faciliter la désescalade. Nous avons en particulier constaté notre accord pour préserver la stabilité et la souveraineté de l’Irak, et la sécurité de la région dans son ensemble, ainsi que pour appeler l’Iran à éviter toute nouvelle mesure de violation de l’accord de Vienne./.

Entretien de M. Jean-Yves Le Drian avec le Premier ministre irakien, 5 janvier 2020

Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a eu un entretien téléphonique avec le Premier ministre irakien, Adel Abdel-Mahdi. Il a souligné l’importance de la poursuite de la lutte contre Daech en Irak et en Syrie dans le cadre de la Coalition internationale contre Daech, dans le plein respect de la souveraineté irakienne. Il est convenu avec le Premier ministre irakien de poursuivre le dialogue à ce sujet.

Dernière modification : 12/01/2020

Haut de page