France et Allemagne lancent un appel humanitaire urgent pour soutenir le peuple syrien

Le Président de la République s’est rendu à Berlin mardi 13 décembre où Il a rencontré la Chancelière Allemande. François Hollande et Angela Merkel ont notamment évoqué la préparation du Conseil européen du 15 décembre ainsi que les sujets d’actualité internationale.

Déclaration conjointe de M. François Hollande et de Mme Angela Merkl - Berlin - mardi 13 décembre 2016

Extraits sur la Syrie de la déclaration conjointe à la presse du Président de la République avec la Chancelière - Berlin - mardi 13 décembre 2016

"Le Conseil de sécurité, dont la France est membre permanent, est bloqué parce que les Russes ont apposé leur véto. Nous avons une situation humanitaire qui est inacceptable. Il y a 120 000 personnes qui sont retenues en otage, -Il n’y a pas d’autre mot- qui sont victimes de bombardements, qui sont victimes de répression et de risques même pour leurs propres vies s’ils cherchent à sortir de la ville d’Alep.

Hier j’ai reçu non seulement les représentants de l’opposition modérée, mais surtout les dirigeants des organisations humanitaires qui travaillent encore à Alep ou dans d’autres villes assiégées.

Le message est donc le nôtre et il est simple : nous sommes d’accord pour tout faire pour permettre l’évacuation de la population sans risque de répression.

Il faut également permettre l’accès de l’aide humanitaire donc des couloirs doivent être protégés. C’est ce que nous allons nous efforcer de faire auprès des Turcs et surtout des Russes puisque ce sont eux qui ont la possibilité de faire pression sur le régime -même si je ne confonds plus le régime et les Russes. Néanmoins il est clair que sans les Russes, il n’y a pas de régime syrien qui puisse mener des opérations, des opérations militaires, on le voit, donc des opérations humanitaires. Les Russes seront responsables d’une situation qu’ils ont contribué à créer s’ils ne font rien pour permettre l’accès de l’aide humanitaire.

Enfin, il faut permettre qu’il y ait des infrastructures de santé qui puissent être protégées. Il n’y en a plus au centre d’Alep, il y en a encore à l’extérieur et nous devons faire en sorte que ces centres sanitaires, que ces établissements, ces infrastructures de santé puissent être protégés autant qu’il est possible.

Il y a donc une urgence humanitaire, il y a "un ultimatum humanitaire" que nous devons ici prononcer parce que ce sont des vies qui sont en cause, des dizaines de milliers de personnes qui sont retenues et c’est notre devoir d’agir.

Nous avons trop tardé pour le faire sur le plan politique, même si la France comme l’Allemagne a toujours été à l’initiative, mais là il faut agir sur le plan humanitaire.

Vous savez combien j’ai regretté que nous n’ayons pas eu, lorsque les armes chimiques ont été utilisées, la réponse qui était attendue de la communauté internationale, mais aujourd’hui c’est une situation qui est encore plus grave puisque ce sont des dizaines de milliers de personnes qui sont en cause. Nous allons donc agir, nous devons agir et nous agirons"./.

Appel humanitaire urgent pour soutenir le peuple syrien : La France et l’Allemagne appellent immédiatement toutes les parties au conflit syrien à mettre en oeuvre immédiatement trois mesures d’urgence

PDF - 17.1 ko
(PDF - 17.1 ko)

Dernière modification : 30/10/2017

Haut de page