Florence Parly s’entretient avec son homologue estonien

Communiqué du ministère des Armées : Déclaration conjointe de Florence Parly, ministre des Armées, et de Jüri Luik, ministre de la Défense estonien (20 septembre 2019)

La ministre des Armées de la République française, Florence Parly et le ministre de la Défense de la République d’Estonie, Jüri Luik, se sont rencontrés le 20 septembre 2019 en marge de la réunion des ministres de la défense de l’Initiative Européenne d’Intervention, à Hilversum (Pays-Bas), pour célébrer les 25 ans de la signature de l’accord du 11 mai 1994, relatif à la coopération de défense entre la France et l’Estonie, et afin d’approfondir la coopération bilatérale de défense entre la France et l’Estonie.

Ces dernières années, cette coopération de défense entre la France et l’Estonie s’est accentuée de manière significative. Les militaires de nos deux pays ont servi côte à côte au Sahel et en tant que participants au bataillon de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Estonie, afin de renforcer notre culture stratégique commune, la sécurité de l’Europe et la posture de dissuasion et de défense collective de l’OTAN.

S’appuyant sur cet excellent partenariat, la France et l’Estonie partagent une même compréhension du besoin de renforcer notre coopération opérationnelle, tant dans le cadre de Barkhane que dans le cadre de l’eFP (enhanced Forward Presence) en Estonie, portant ainsi leur coopération bilatérale de sécurité à un niveau supérieur.

Le concept de présence avancée renforcée de l’OTAN est un élément essentiel de la posture de dissuasion et de défense des Alliés. La France y a contribué sur la base de rotations en Estonie en 2017 et à nouveau en 2019, démontrant sans ambiguïté la solidarité des Alliés, leur détermination et leur capacité à agir contre toute agression. La France est déterminée à renouveler son engagement opérationnel au sein de l’eFP en Estonie en 2021. Cette participation régulière de troupes françaises au bataillon de l’OTAN en Estonie est un nouveau signe du sérieux avec lequel la France et plus largement l’OTAN considèrent le renforcement de la posture de dissuasion.

L’Estonie et la France considèrent toutes deux le combat contre le terrorisme et les trafics illégaux d’êtres humains au sein des pays d’origine et de transit des flux migratoires comme un enjeu important pour la sécurité commune de l’Europe. L’Estonie a participé avec la France à l’opération Barkhane depuis 2018, combattant le terrorisme au Mali en portant assistance aux forces armées maliennes dans le développement de leur capacité à assurer leur propre sécurité. L’Estonie est déterminée à poursuivre sa participation à l’opération Barkhane en 2020 avec un contingent renforcé, en déployant une section d’infanterie et des forces spéciales.

L’Estonie et la France ont coopéré activement dans le domaine de la cyberdéfense, au travers de discussions politiques et d’échanges concrets d’informations. Nos deux pays estiment que la cyberdéfense fait partie de la conduite des opérations militaires et participent à des entraînements et à des exercices dédiés./.

Dernière modification : 24/09/2019

Haut de page