Europe de l’énergie : première réunion à Paris du groupe de haut niveau sur les interconnexions énergétiques France-Espagne-Portugal

Mme Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie,
M. José Manuel Soria, ministre de l’Industrie, de l’Énergie et du Tourisme d’Espagne,
M. Jorge Moreira da Silva, ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Énergie du Portugal,
M. Miguel Arias Caňete, commissaire européen pour l’Énergie et le Climat,

ont signé un protocole d’accord créant un groupe de haut niveau sur les interconnexions du Sud Ouest de l’Europe, et tenu la première réunion de ce groupe.

A l’ordre du jour de cette première réunion sur les réalisations dans les domaines électrique et gazier :

- la ligne Baixas–Santa Llogaia inaugurée le 20 février 2015 qui a permis de doubler la capacité d’interconnexion électrique entre la France et l’Espagne pour la porter à 2 800 MW,

- le projet d’un câble sous-marin à travers le Golfe de Gascogne à l’étude, et qui pourrait permettre d’atteindre une capacité d’échanges électriques de 5 000 MW,

- la capacité de transit de gaz entre la France et l’Espagne qui sera portée à 7 milliards de m3 d’ici la fin de l’année grâce aux travaux en cours, permettant ainsi de disposer d’une capacité d’échanges équivalente à 15 % de la consommation française ou encore 20 % de la consommation espagnole,

- la faisabilité de projets complémentaires tels que des liaisons transpyrénéennes électriques et le projet gazier MidCat.

JPEG - 30 ko
Projets d’interconnexions électriques à l’étude
JPEG - 28.1 ko
Interconnexions gazières

Cette rencontre s’inscrit dans la continuité des travaux engagés lors du sommet quadrilatéral des chefs d’Etat et de gouvernement et du président de la Commission européenne, le 4 mars 2015 à Madrid, qui avait permis d’identifier les projets d’interconnexions essentiels à mettre en œuvre entre la France et l’Espagne, et entre l’Espagne et le Portugal.

«  Les interconnexions électriques et gazières revêtent une importance majeure pour nos pays et pour l’intégration européenne. C’est une priorité énergétique et politique  », Ségolène Royal.

Dernière modification : 12/02/2019

Haut de page