Entretien de M. Gérard Collomb avec ses homologues espagnol et italien

=Communiqué du ministère de l’Intérieur, 12 juin 2018=

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, Gérard COLLOMB s’est entretenu le 12 juin avec le nouveau ministre de l’Intérieur espagnol M. Fernando GRANDE MARLASKA ainsi qu’avec le nouveau ministre de l’Intérieur italien M. Matteo SALVINI.

Avec son homologue espagnol, Gérard COLLOMB a souligné l’importance de poursuivre l’étroite coopération franco-espagnole sur les questions de sécurité, de lutte contre le terrorisme, et de lutte contre les flux migratoires irréguliers. Il a salué le travail étroit déjà effectué avec la France par le passé par M. Fernando GRANDE MARLASKA, en tant que juge chargé de lutter contre le terrorisme d’ETA et contre la criminalité organisée.

Avec son homologue italien, le ministre d’Etat a souligné le travail engagé avec l’Italie et les partenaires européens pour la gestion de la crise migratoire. Une baisse importante de 82% des flux migratoires irréguliers en Méditerranée centrale était constatée entre janvier et juin 2018 par rapport à la même période l’an passé. Ces efforts se poursuivront, notamment à travers le renforcement des frontières extérieures de l’UE et une coopération accrue avec les Etats de départ et de transit de migrants irréguliers. Les ministres ont par ailleurs convenu de l’importance de faire aboutir dès que possible les négociations européennes sur l’asile. Des propositions nouvelles devront permettre de répondre aux préoccupations de certains Etats membres.

L’actualité a également été au cœur des échanges, s’agissant en particulier de la situation de l’Aquarius en Méditerranée. Le Ministre d’Etat a salué la décision de l’Espagne d’accueillir ce navire et les femmes, les hommes et les enfants à bord, dans le port de Valence. Il a rappelé que la France se tiendra aux côtés de l’Espagne à son arrivée à destination, en particulier pour l’accompagnement des demandeurs d’asile en besoin manifeste de protection. Le Ministre d’Etat a par ailleurs rappelé au ministre italien la nécessité d’une approche européenne coordonnée entre Etats membres concernant le sauvetage en mer, tout en demandant que soient pleinement prises en compte les exigences du droit international.

Le Ministre d’Etat a invité chacun de ses homologues à se rendre à Paris dans les prochains jours pour approfondir le dialogue sur l’ensemble de ces questions./.

Dernière modification : 13/06/2018

Haut de page