Des consultations citoyennes pour refonder l’Europe

De début avril à fin octobre 2018, se dérouleront des débats et des exercices de démocratie participative dans 27 pays européens. Cette large consultation vise à restaurer le lien entre les peuples et la construction européenne.

Des consultations citoyennes pour refonder l’Europe

Pourquoi des consultations citoyennes ?

Partout en Europe, le sentiment d’une déconnexion entre les populations et les décisions prises à Bruxelles s’est installé. Un nombre significatif exprime son mécontentement ou son découragement.

C’est dans ce contexte que le Président de la République, Emmanuel Macron, a proposé d’initier un processus de Consultations Citoyennes : « Je souhaite avec ardeur que, partout où les dirigeants choisiront de suivre cette voie, dans chacun des États membres, nous puissions pendant six mois organiser des consultations démocratiques qui seront le temps durant lequel partout dans nos pays nos peuples discuteront de l’Europe dont ils veulent » avait-t-il souligné lors de son discours à la Pnyx le 7 septembre 2017.

Mme Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, a présenté le dispositif le 14 mars 2018 en Conseil des ministres (plus d’informations ici)

Calendrier et thématiques

De début avril à fin octobre 2018, dans les 27 pays qui ont souhaité s’engager (à l’exception du Royaume-Uni), se déroulent à la fois des débats et des exercices de démocratie participative. Pour toucher le maximum de citoyens, une consultation en ligne sera organisée.

Des thématiques communes seront définies par un panel de citoyens européens qui se réunira les 5 et 6 mai.

Ces consultations obéissent à quelques grands principes communs à tous les Etats membres participants : ouverture à tous les citoyens, pluralisme, transparence.

En France, des centaines d’évènements sont d’ores et déjà en préparation.

Une restitution globale aux chefs d’Etat et de gouvernement est prévue en amont du Conseil européen de décembre 2018.

En savoir plus

Dossier presse

Le dossier presse est disponible ici

Le Président de la République lance les consultations citoyennes (Epinal, 17 avril 2018)

Le Président de la République a lancé la première consultation citoyenne le 17 avril à Epinal.

Plus tôt dans la journée, lors de son allocution au Parlement européen, Emmanuel Macron a expliqué les consultations citoyennes : "Je lancerai en France celles-ci cet après-midi même, un débat franc, ouvert, rugueux et difficile, mais indispensable pour savoir ce qui rassemble et sépare, pour sortir de l’alternative simpliste du oui ou non à une question généralement dont on n’examine pas ni les présupposés, ni les textes implicites. Mais d’avoir démocratiquement un débat critique sur l’Europe qui est la nôtre".

Tribune de Mme Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes dans le Journal du Dimanche (14 avril 2018)

JPEG - 23.1 ko
Mme Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes.

Mme Nathalie Loiseau a détaillé le 14 avril dans Le Journal du Dimanche la grande consultation citoyenne en cours dans l’Union européenne et qui va démarrer en France.

Jusque fin octobre, des consultations citoyennes sont lancées partout en Europe pour connaître les attentes des habitants sur l’Union, son rôle et ses missions. Dans le Journal du Dimanche, Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, en explique le fonctionnement et les raisons. Objectif affiché : "Comment savoir ce que les Européens attendent, ce qu’ils proposent, lorsqu’ils boudent les urnes ou lorsque recourir au référendum revient à résumer de façon simpliste une question riche de mille réponses possibles." La ministre explique concrètement le fonctionnement de cette consultation : "Partout, dans les mairies, les universités, les chambres de commerce, les lieux de culture, les entreprises, les syndicats, les associations qui le souhaitent, on va débattre d’Europe, dire ce qu’on en attend, ce qu’on espère, ce qu’on regrette, ce qu’on propose. Nous voulons toucher la plus grande variété de publics, quelles que soient les tranches d’âge, les origines géographiques et socio-professionnelles."

La ministre invite les citoyens à participer à une initiative "résolument pluraliste, non-partisane et transparente" : "Pour y participer, ceux qui souhaitent organiser une consultation n’ont qu’à écrire à consultations.citoyennes@diplomatie.gouv.fr à prendre un triple engagement : pluralisme des opinions exprimées, transparence sur les conditions d’organisation du débat, et publication des conclusions qui en ressortent, sur le site quelleestvotreeurope.fr, qui sera ouvert le 18 avril."

Nathalie Loiseau annonce au JDD qu’elle va installer "un comité de surveillance où tous les partis politiques présents au Parlement ont été invités à désigner un représentant, afin d’être pleinement tenus informés du déroulement de l’initiative". Elle confirme qu’Emmanuel Macron prendra part lui-même le 17 avril à une consultation citoyenne pour l’Europe qui se tiendra à Epinal, dans les Vosges. "L’initiative des consultations citoyennes sur l’Europe est son idée, mais aujourd’hui elle a fait des petits dans tous les pays", complète la ministre./.

L’intégralité de l’article est disponible sur le site du Journal du Dimanche ici

Dernière modification : 23/04/2018

Haut de page