COVID-19 : Focus sur le rapatriement des Européens

Déclaration de la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : Participation de M. Jean-Yves Le Drian au Conseil des affaires étrangères, 23 mars 2020

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a participé au Conseil des affaires étrangères par visioconférence le 23 mars 2020 en grande partie consacré à la réponse européenne et internationale à la crise du COVID-19.

Dans le prolongement de la déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement du G7 du 16 mars et du Conseil européen du 17 mars 2020, la France a plaidé en faveur d’une approche européenne étroitement coordonnée en matière de mesures de santé publique, de retours des citoyens européens, de réduction des contacts et des mouvements internationaux et donc de fermeture des frontières extérieures de l’espace européen, de protection des emplois et de l’économie, ainsi qu’en termes de coopération en matière de recherche scientifique. La question de l’assistance consulaire aux ressortissants de l’Union européenne se trouvant en pays tiers a fait l’objet d’une attention toute particulière, dans l’objectif de convaincre collectivement les gouvernements des pays tiers de maintenir leur espace aérien ouvert, afin de permettre les vols de retour des citoyens européens.

Les ministres ont par ailleurs fait un point avec M. Josep Borrell, Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, sur les dossiers internationaux sur lesquels l’Union européenne est engagée : conséquences de la crise d’Idlib ; Libye ; situation au Sahel./.

Communiqué de la présidence croate du Conseil de l’UE, 23 mars 2020

Le principal sujet a été la lutte contre la pandémie de COVID-19, en mettant l’accent sur la dimension de politique étrangère, en particulier en ce qui concerne :

  • le soutien consulaire au rapatriement (retour) des citoyens de l’UE en provenance de pays tiers ;
  • la coopération internationale et l’aide aux pays qui sont frappés par la pandémie, parmi lesquels l’Iran, le Venezuela, ainsi que l’Afrique ;
  • la diplomatie publique et la communication stratégique ;
  • les effets géopolitiques et géoéconomiques de la crise actuelle sur les intérêts et les objectifs politiques de l’UE.

Les ministres ont souligné qu’une réponse et une solution communes étaient particulièrement importante dans le moment actuel pour le retour dans leur pays des citoyens de l’UE. Dans ce domaine, la République de Croatie a un rôle éminent puisqu’elle préside le Groupe de travail pour la coopération consulaire des pays membres de l’UE. Il a été souligné que dans la situation actuelle l’échange d’informations et le partage des ressources sur le terrain étaient cruciaux, ce qui se rapporte surtout à la coopération et la coordination dans les pays tiers hors de l’UE. Quelques pays membres ont des représentations diplomatiques dans ces pays, d’autres n’en ont pas, et de ce fait la coopération et la coordination sont fondamentales.

Le ministre Grlić Radman a indiqué à ce sujet que la Croatie, dans son rôle de présidence du Conseil de l’UE, a activé le Mécanisme de réaction aux crises (IPCR) en regard du COVID-19. Dans ce contexte, il a rapporté le besoin d’une coordination plus efficace de la coopération consulaire dans ces circonstances exceptionnelles. De même, il a appelé à porter assistance aux pays qui sont dans le besoin, soulignant l’importance du soutien et de la coopération de l’UE avec les pays d’Europe du Sud-Est, qui est une priorité afin qu’ils puissent faire face à la pandémie.

Les ministres ont également discuté de l’importance d’assurer la circulation des personnes et des biens à l’intérieur de l’UE, ainsi que de l’importance d’assurer une réponse aux besoins en médicaments et équipements médicaux. L’importance de la coopération internationale a aussi été soulignée et l’apport de soutien aux pays dans le besoin, parmi lesquels l’Iran, le Venezuela, ainsi que les pays d’Afrique. Il a de même été discuté de l’importance de la communication stratégique envers les citoyens de l’UE, mais aussi envers la scène internationale, ainsi que des réponses aux campagnes de désinformation.

Les ministres ont brièvement abordé quelques thèmes d’actualité habituels, avec un accent sur la situation en Syrie et la pression migratoire ainsi que la poursuite du dialogue avec la Turquie. Ils ont également examiné les progrès en cours dans la mise en place d’une nouvelle opération militaire en Méditerranée.

Le ministre Grlić Radman a parlé à ses homologues des effets des tremblements de terre d’hier et d’aujourd’hui à Zagreb et remercié pour le soutien et l’assistance fournis jusqu’à présent. La Croatie a en même temps reçu des expressions de solidarité et de volonté de fournir une assistance et un soutien concrets de la part de tous les pays membres et des institutions de l’UE.

Le gouvernement est en train d’adopter une Décision sur les modalités de paiement de l’aide financière de l’étranger à la Croatie./.

Communiqué du Conseil de l’UE, 23 mars 2020

EU Ministers of foreign affairs today held a video conference, chaired by the EU High Representative for Foreign Affairs and Security Policy, Josep Borrell.

Ministers exchanged views on the international response to the novel coronavirus (2019-nCoV), with a particular focus on the repatriation of EU travellers stranded abroad. Ministers also discussed how to step up international cooperation and solidarity in order to support the most fragile countries.

Foreign ministers condemned the attempt to discredit the European Union, through disinformation and the stigmatisation of EU citizens abroad in relation to coronavirus.

Ministers also had the opportunity to touch on some pressing issues on the international agenda such as the implementation of the EU-Turkey statement, and the state of play of discussions on the new CSDP operation in the Mediterranean./.

Dernière modification : 25/03/2020

Haut de page