Conseil des ministres franco-allemand

Le 21ème Conseil des Ministres franco-allemand s’est tenu à Toulouse le 16 octobre 2019, réunissant le président de la République Emmanuel Macron, la Chancelière fédérale d’Allemagne Angela Merkel ainsi que les ministres français et allemands.

Conférence de presse conjointe du Président de la République et de la Chancelière allemande Mme Angela Merkel (Toulouse, 16 octobre 2019)

Le Conseil des ministres franco-allemand

Source : Présidence de la République

Ce Conseil des ministres franco-allemand était une étape supplémentaire pour répondre ensemble aux défis contemporains que nous partageons, la première rencontre sous ce format depuis la signature du Traité de coopération et d’intégration franco-allemand, en janvier 2019, connu sous le nom de Traité d’Aix-la-Chapelle, signé plus de 50 ans après le Traité de l’Élysée (1963).

Le Traité d’Aix-la-Chapelle : des mots pour renforcer un lien déjà unique

L’Allemagne et la France, c’est une Histoire qui a vu les épreuves de la guerre être surmontées et les cicatrices réparées par une paix durable. C’est une proximité géographique forte de 450 km de frontière commune. C’est un rôle, une vision, des idéaux partagés au sein de l’Union européenne, pour une Europe plus souveraine, unie et démocratique. L’Allemagne et la France ont une relation unique et irremplaçable. Aussi, en janvier 2019, le Traité d’Aix-la-Chapelle a-t-il acté le renforcement des liens (déjà très étroits) entre nos deux pays.

Les domaines de coopération sont nombreux : politique économique, politique étrangère et de sécurité, éducation, culture, recherche et technologie, protection du climat et de la biodiversité. Pour la prospérité de nos territoires et des citoyens qui y vivent, les liens se sont notamment renforcés entre nos régions frontalières et nos sociétés civiles.

Alors oui, les liens avec l’Allemagne sont forts et se renforcent, mais non, l’Alsace et la Lorraine ne seront pas placées sous sa tutelle et non, les Alsaciens ne vont pas être obligés de parler allemand. Des fausses informations ont circulé au sujet de ce Traité. En cas de doute sur une information, retrouvez cet article : La VÉRITÉ (rien que la vérité) sur le traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle et découvrez : les 15 projets prioritaires pour la mise en œuvre du Traité d’Aix-la-Chapelle.

Un Conseil des ministres franco-allemand pour avancer ensemble …

L’ordre du jour du Conseil des ministres franco-allemand du 16 octobre 2019 consistait à avancer sur des sujets tels que celui de la défense, à travers en particulier la coopération très concrète mise en œuvre entre nos industriels de défense. Ce Conseil a fait le point sur les mesures communes pour protéger le climat et la biodiversité, ainsi que sur le développement de la création culturelle entre la France et l’Allemagne. Dans un contexte de tensions commerciales, un cap commun a été fixé.

Ce Conseil est le fruit d’une préparation en amont, d’une part entre les ministres de nos deux pays qui entretiennent des relations étroites, et d’autre part entre le Président Emmanuel Macron et la Chancelière allemande Angela Merkel, qui se sont retrouvés dimanche à Paris, à quelques heures du Conseil pour le préparer.

… au niveau européen

Lorsque l’on parle du couple France-Allemagne, lorsque l’on aborde l’avenir et les enjeux actuels, il convient d’associer l’Union européenne. C’est bien tous ensemble, les uns avec les autres, que nous relèverons les défis.

C’est pourquoi, le Président de la République a rencontré lundi la présidente élue de la Commission européenne Ursula von der Leyen, ainsi que le Président du Conseil européen Donald Tusk. La présidente élue de la Commission européenne a retrouvé à Toulouse le Président de la République et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne pour faire le point après le Conseil des ministres franco-allemand, qui intervient à la veille d’un Conseil européen important sur les crises internationales, le Brexit, le budget européen et l’agenda de la nouvelle Commission européenne pour les 5 ans à venir.

L’excellence européenne en une lettre et trois chiffres : A350

L’industrie et l’innovation constituent l’un des piliers de la relation franco-allemande qui entend se développer davantage.

L’effort est porté sur des domaines d’avenir, comme avec la création d’un réseau franco-allemand de recherche et d’innovation pour l’intelligence artificielle ou encore comme avec la coopération dans le secteur spatial. Mais à Toulouse, avant de retrouver avec leurs ministres pour le Conseil des ministres franco-allemands, c’est dans le domaine de l’industrie aéronautique que le Président Emmanuel Macron et la Chancelière allemande Angela Merkel sont venus constater les avancées majeures.

Ainsi, ils ont rencontré les femmes et les hommes qui œuvrent sur la chaine de montage du nouvel A350, sur le site d’Airbus.

Cet A350 est la concrétisation de la solidarité européenne dans un temps de crise commercial international. Il est le symbole de ce que les Européens peuvent concevoir lorsqu’ils s’associent. Un succès commercial qui dépasse nos frontières, une prouesse technologique (un avion moins consommateur grâce à l’innovation), de l’emploi pour nos territoires : c’est l’excellence européenne qui est à l’œuvre./.

Déclaration franco-allemande de Toulouse

PDF - 68.7 ko
Déclaration franco-allemande de Toulouse
(PDF - 68.7 ko)

Principaux points actés lors de ce conseil des ministres franco-allemand

Source : Présidence de la République

Les principaux points actés lors de ce conseil des ministres franco-allemand sont les suivants :

  • Défense : la France et l’Allemagne ont signé un accord juridiquement contraignant sur les règles de contrôle des exportations d’armements pour les programmes développés en commun, et levé des blocages importants pour poursuivre le développement du char et de l’avion de combat du futur. L’accord sur les exportations d’armement scelle une confiance mutuelle entre la France et l’Allemagne et constitue la condition du succès de projets communs comme le char et l’avion du futur (l’accord de l’autre pays pour exporter ces équipements sera donné automatiquement).
  • Climat : la France et l’Allemagne préconisent l’adoption rapide du "Pacte Vert" pour l’Europe proposé par Ursula von der Leyen. Ils soutiennent en particulier l’instauration d’un prix minimum du carbone au niveau européen pour contribuer à l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 et le projet de taxe carbone aux frontières.
  • Innovation : les agences française et allemande pour l’innovation de rupture vont financer des projets communs en 2020 dans le domaine de l’intelligence artificielle notamment.
  • Spatial : la France et l’Allemagne actent une "préférence européenne" pour les lancements de satellite (Ariane 6) afin de garantir notre accès autonome à l’espace.
  • Culture : la France et l’Allemagne rappellent leur détermination à faire respecter le droit d’auteur, alors que certaines entreprises cherchent à s’en affranchir.

Feuille de route ministérielle "Affaires étrangères"

PDF - 73 ko
Feuille de route ministérielle "Affaires étrangères"
(PDF - 73 ko)

Dernière modification : 17/10/2019

Haut de page