Afghanistan : M. Darmanin participe à la réunion extraordinaire des ministres de l’Intérieur

M. Gérald Darmanin a participé le 31 août 2021 à la réunion extraordinaire des ministres de l’Intérieur qui s’est déroulée à Bruxelles.

Le Conseil a été présidé par Aleš Hojs, ministre de l’Intérieur de la Slovénie.

Les ministres se sont réunis pour discuter des implications potentielles de la situation en Afghanistan dans les domaines de la protection internationale, de la migration et de la sécurité. Des représentants des pays associés Schengen Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse étaient également présents à la réunion.

L’Europe doit se montrer à la hauteur des défis humanitaires, migratoires et sécuritaires.

Humanité (pour les réfugiés) et Fermeté (contre ceux qui pourraient menacer notre sécurité).

M. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, 31 août 2021

Déclaration de M. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, à son arrivée à la réunion extraordinaire des ministres de l’Intérieur (Bruxelles, 31 août 2021)

Communiqué de presse du Conseil de l’UE : Conseil "Justice et affaires intérieures", 31 août 2021

Les ministres de l’intérieur de l’UE se sont réunis pour discuter de l’évolution de la situation en Afghanistan, plus particulièrement en ce qui concerne les implications potentielles dans les domaines de la protection internationale, de la migration et de la sécurité. Le Conseil a adopté une déclaration à ce sujet

Dans cette déclaration, les ministres ont souligné que l’évacuation des citoyens de l’UE et, dans la mesure du possible, des ressortissants afghans qui ont coopéré avec l’UE et ses États membres, ainsi que de leurs familles, a été menée en priorité et se poursuivra.

Dans l’immédiat, l’UE continuera de coordonner avec ses partenaires internationaux, en particulier les Nations unies et ses agences, la stabilisation de la région et de veiller à ce que l’aide humanitaire parvienne aux populations vulnérables. En outre, l’UE s’impliquera et renforcera son soutien aux pays tiers, en particulier aux pays voisins et de transit, qui accueillent un grand nombre de migrants et de réfugiés.

L’UE coopérera également avec ces pays pour prévenir la migration illégale en provenance de cette région. L’UE et ses États membres sont aussi déterminés à agir conjointement pour empêcher que des mouvements migratoires illégaux incontrôlés et à grande échelle, tels que nous en avons connu par le passé, ne se reproduisent, en se préparant à y répondre de manière coordonnée et en bon ordre. Ils restent déterminés, avec le soutien de Frontex, à protéger efficacement les frontières extérieures de l’UE et à empêcher les entrées non autorisées, ainsi qu’à aider les États membres les plus touchés.

L’UE et ses États membres mettront tout en œuvre pour veiller à ce que la situation en Afghanistan n’entraîne pas de nouvelles menaces pour la sécurité des citoyens de l’UE. Tous les efforts doivent se poursuivre pour faire en sorte que le régime taliban cesse tous liens et pratiques en rapport avec le terrorisme international et que l’Afghanistan ne redevienne pas un sanctuaire pour les terroristes et les organisations criminelles.

Dernière modification : 01/09/2021

Haut de page