Accord de Paris : Le Parlement européen approuve la ratification

JPEG

Le Parlement européen a voté à une large majorité en faveur de la ratification par l’UE de l’Accord de Paris sur le climat, en présence de Ban Ki Moon, le Secrétaire général des Nations-Unies, et de Madame Ségolène Royal.

"Aujourd’hui est un grand jour pour l’Europe et pour la planète. L’Accord de Paris entrera en vigueur dans quelques jours" s’est félicitée la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Déclaration de Madame Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Présidente de la COP21, lors de la conférence de presse qui a suivi le vote du Parlement européen sur le ratification de l’accord de Paris (Strasbourg, 4 octobre 2016)

Monsieur le Président du Parlement Européen, Monsieur le Secrétaire Général, Monsieur le Président de la Commission, Monsieur le Président du Conseil,

Je crois que c’est un très grand jour pour l’Europe et un très grand jour pour la planète. Grâce au vote d’aujourd’hui qui a suivi la décision du Conseil, l’accord de Paris sur le climat va entrer en vigueur dans quelques jours. Vendredi matin les sept pays européens qui ont ratifié l’accord de Paris déposeront leurs instruments de ratification. Aujourd’hui, avec la ratification de l’Inde, nous en sommes à 51,89% des émissions sur les 55% nécessaires. Les sept pays européens qui ont ratifié : l’Allemagne, l’Autriche, la France, la Hongrie, Malte, la Slovaquie et le Portugal, vont se déplacer vendredi matin à New-York pour déposer les instruments de ratification et donc permettre l’entrée en vigueur définitive de l’accord de Paris.

C’est un moment historique très fort à un moment où le monde est en proie à la violence, à des tensions terribles, à la monté des fanatismes. Il faut rappeler ici, car c’est l’esprit de l’accord de Paris, que l’action pour le climat est un combat qui apaise, qui réconcilie et qui construit l’avenir. Ce n’est pas seulement une contrainte à subir mais c’est aussi une chance à saisir. Je crois que c’est ce qui explique majoritairement ce mouvement positif qui entraine non seulement les Etats mais aussi les villes, les territoires, les entreprises et les citoyens. Et c’est dans ce mouvement collectif que nous réussirons à rester en-dessous des deux degrés de réchauffement climatique.

Je voudrais dire aussi que c’est une chance à saisir pour les pays les plus pauvres de la planète qui ont subi les choix de développement industriel de l’Europe. L’Europe s’est construite après la guerre sur la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, c’est-à-dire sur l’énergie. Aujourd’hui encore l’Europe écrit l’histoire à partir de l’énergie puisque nous avons à inventer le nouveau modèle énergétique, la transition énergétique qui réduit le recours aux énergies fossiles et qui construit un développement durable. La COP21 était une COP européenne puisque Paris est en Europe. Nous allons transmettre le flambeau à la COP22, à la COP africaine. Et je voudrais souligner les coopérations et les solidarités très fortes entre l’Europe et l’Afrique, notamment à partir de l’initiative des énergies renouvelables en Afrique.

Pour terminer je voudrais rappeler aussi l’engagement que j’avais pris en tant que présidente de la COP21 lorsque nous étions ensemble, Monsieur le Secrétaire Général, le 22 avril dernier. J’avais dit que notre point d’honneur serait de tout faire pour que la ratification arrive avant la COP22. Nous y sommes, grâce à un mouvement collectif de grande ampleur. Nous allons donc pouvoir accélérer l’action. Dans les soixante-dix coalitions qui ont été construites lors de la COP21 autour des douze thématiques, nous allons maintenant monter en puissance sur les actions et sur les financements. Nous devons rassembler cent milliards de dollars en 2020 et ensuite 100 milliards chaque année.

Les peuples qui souffrent aujourd’hui du dérèglement climatique peuvent regarder leurs responsables politiques comme ayant accompli leur devoir. Il nous reste à transformer cet accord en actions au service de ceux qui souffrent le plus de ce dérèglement climatique./.

Dernière modification : 24/02/2019

Haut de page