Programmes, France/Finlande, Union européenne et Iran/Nucléaire : positions françaises - 2 juin 2006

Déclarations du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères relatives à l’Union européenne lors du point de presse du 2 juin 2006.

PROGRAMMES

Philippe DOUSTE-BLAZY

Mardi 6 juin
Déplacement en Allemagne (réunion à Rheinsberg en format Blaesheim avec le président de la République)

Mercredi 7 juin
10h00 - Conseil des ministres (Elysée)

11h30 - Conférence de presse sur la Facilité internationale d’achat de médicaments (FIAM/UNITAID)

15h00 - Questions d’actualité au gouvernement (Assemblée nationale)

Jeudi 8 juin
10h00 - Entretien avec M. Antonio Guterres, Haut-Commissaire aux Réfugiés

11h45 - Entretien avec M. Javier Solana, Secrétaire général du Conseil, Haut-représentant pour la Politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne

Vendredi 9 juin
Sommet franco-britannique

10h30 - Entretien avec Mme Margaret Beckett, ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni

11h00 - Suite du sommet franco-britannique (Elysée)

Brigitte GIRARDIN

Mardi 6 juin
Matinée - Questions orales sans débat (Assemblée nationale et Sénat)

15h00 - Questions d’actualité au gouvernement (Assemblée nationale)

Mercredi 7 juin
10h00 - Conseil des ministres (Elysée)

11h30 - Intervention devant le Forum de l’IHEDN sur le continent africain (Ecole militaire)

15h00 - Questions d’actualité au gouvernement (Assemblée nationale)

17h30 - Clôture du 6ème Forum international sur les perspectives africaines, organisé conjointement par la Banque africaine de développement (BAD) et le Centre de Développement de l’OCDE (Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie)

Jeudi 8 juin
9h30 - Débat en séance publique sur la convention relative à la protection et à la promotion de la diversité des expressions culturelles (Assemblée nationale)

12h30 - Déjeuner en l’honneur de M. Pierre Schori, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire

15h00 - Questions d’actualité au gouvernement (Sénat)

20h30 - Soirée officielle de commémoration du 120ème anniversaire des relations diplomatiques entre la Corée et la France, en présence de son Excellence Mme Myung-sook Han, Premier ministre de la république de Corée (château de Versailles)

Catherine COLONNA

Mardi 6 juin
Déplacement à Rennes avec M. Gunter Gloser, ministre délégué aux Affaires européennes d’Allemagne

Mercredi 7 juin
10h00 - Conseil des ministres (Elysée)

15h00 - Questions d’actualité au gouvernement (Assemblée nationale)

16h30 - Entretien avec M. Bernard Miyet, président du directoire de la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musiques (SACEM)

Jeudi 8 juin
15h00 - Questions d’actualité au gouvernement (Sénat)

Vendredi 9 juin
Sommet franco-britannique

10h45 - Entretien avec M. Geoff Hoon, ministre délégué aux Affaires européennes du Royaume-Uni

11h00 - Suite du sommet franco-britannique (Elysée)

(Pouvons-nous avoir des détails sur le sommet franco-britannique ?)

« C’est plutôt l’Elysée qui vous les donnera comme d’habitude. C’est un sommet qui se tient régulièrement, qui cette fois a lieu en France, qui intervient une semaine avant le Conseil européen de Bruxelles et qui permettra d’évoquer toutes les questions européennes, un certain nombre de questions politiques et d’autres questions comme l’énergie, qui devrait être un thème important de ce sommet franco-britannique. »

FRANCE/FINLANDE

Le Premier ministre, M. Dominique de Villepin, se rendra en Finlande le lundi 5 juin. Il sera accompagné de M. Thierry Breton, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, et de M. François Loos, ministre délégué à l’Industrie. M. de Villepin aura des entretiens avec la présidente de la République de Finlande, Mme Tarja Halonen, ainsi qu’avec son homologue, M. Matti Vanhanen, et avec le président du Parlement finlandais, M. Paavo Lipponen. Le Premier ministre rencontrera également le président du groupe Nokia. Il visitera le chantier d’Olkiluoto 3, où se construit le premier réacteur nucléaire de 3ème génération de type EPR (European pressurized water reactor), dans le cadre d’un contrat remporté par Areva et Siemens.

Cette visite portera sur trois sujets principaux : l’Europe, avec la préparation de la présidence finlandaise du second semestre 2006 ., l’énergie, alors que notre coopération bilatérale est en plein essor et que nous travaillons à une véritable stratégie européenne ., enfin, la compétitivité, domaine dans lequel la Finlande fait figure de modèle à bien des égards.

Nos relations avec la Finlande se sont rapidement développées depuis l’adhésion de ce pays à l’Union européenne en 1995. La France partage avec ce pays une même conception de l’Europe politique.’ »

UNION EUROPEENNE

« Mme Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes et Secrétaire générale pour la coopération franco-allemande, et son homologue allemand M. Gunter Gloser, effectueront une visite commune à Rennes, le mardi 6 juin, à l’invitation du journal Ouest-France.

Ils rencontreront la rédaction à partir de 10h30 sur les grands thèmes de l’actualité européenne et sur la place du couple franco-allemand.

Les deux ministres auront ensuite un déjeuner de travail avec des élus et des chefs d’entreprises de la région qui ont des relations commerciales avec l’Allemagne à la préfecture. Un point de presse conjoint s’y tiendra à 14h.

A 14h30, Mme Colonna et M. Gloser introduiront le débat organisé par Ouest-France et la CCI de Rennes sur le thème ’’entreprises, soyez au rendez-vous de la reprise’’.

Par ailleurs, à l’occasion de l’anniversaire du débarquement allié en Normandie du 6 juin 1944, les deux ministres assisteront à la cérémonie du souvenir au Mémorial de la résistance et de la déportation et ils y déposeront une gerbe. »

IRAN/NUCLEAIRE

(Serguëi Lavrov a dit aujourd’hui que l’accord qui est intervenu hier entre le P5 plus l’Allemagne écartait toute possibilité de recours à la force vis-à-vis de l’Iran. Est-ce que vous pouvez le confirmer ?)

« Ce qui s’est passé hier à Vienne, c’est cette réunion des trois ministres européens avec leurs homologues américain, chinois et russe. Je crois que cette réunion a été un succès puisqu’elle traduit l’unité de la communauté internationale et préserve l’unité de la démarche de la communauté internationale sur ce dossier iranien, ce qui est très important.

Le principal résultat de cette réunion, comme vous l’avez vu, est que l’on s’est mis d’accord sur un ensemble de propositions qui vont maintenant être transmises aux Iraniens et qui nous semblent susceptibles de permettre une relance des négociations et une relance du processus diplomatique sur cette question nucléaire. C’est l’acquis principal de la réunion d’hier.

Pour répondre un peu plus précisément à votre question, nous nous plaçons délibérément dans une approche diplomatique et multilatérale de cette question nucléaire iranienne. Nous l’avons toujours dit. Pour ce qui est de l’option militaire, je n’ai rien de nouveau à dire. Vous savez que le Premier ministre, M. Dominique de Villepin, avait eu l’occasion de s’exprimer sur cette question. Je vous renvoie à ce qu’il avait dit à propos de cette option. Encore une fois, tout le sens de ce qui a été fait hier est bien de rester dans le cadre diplomatique et d’offrir aux Iraniens la possibilité de saisir la proposition qui leur est faite par les Européens pour revenir à la table des négociations et pour aboutir à une solution diplomatique. »

(Quelles sont les différences entre les propositions américaines et européennes ?)

« Il y a des propositions européennes qui ont été soumises hier à nos partenaires, qui sont soutenues par nos trois partenaires, Américains, Chinois et Russes. Ces propositions vont être présentées aux Iraniens. Par ailleurs, il y a l’offre américaine d’un dialogue, mais là je vous renvoie plutôt à ce qu’ont dit les autorités américaines. Ce ne sont pas des propositions qui sont en compétition avec les propositions européennes. Ce que proposent les Américains, c’est la possibilité, à un moment donné, de se joindre à la négociation, à un dialogue direct avec l’Iran. Il y a des propositions de contenu qui ont été faites par les Européens et puis, sur la méthode, il y a une proposition américaine qui est de dire qu’à un moment donné ils pourraient ouvrir un dialogue direct avec l’Iran. Ce sont deux choses différentes, mais complémentaires d’une certaine façon. »

(Il y a un peu trop de discrétion s’agissant du troisième volet des propositions européennes. Je parle de l’aspect sécuritaire de cette offre. En savez-vous plus aujourd’hui ? Pouvez-vous nous aider à comprendre dans quel sens cela va aller ?)

« Sur le contenu des propositions, nous souhaitons conserver une très grande discrétion jusqu’à ce qu’elles soient présentées aux Iraniens. Je crois qu’il est normal que ce soit ceux qui sont les destinataires de ces propositions qui en aient la primeur. Cela dit, vous avez vu comme moi qu’il y a un certain nombre de choses qui ont été dites sur le contenu de ces propositions, je n’ai rien à ajouter à cela, mais je ne souhaite pas entrer plus dans le détail de ces propositions tant qu’elles n’ont pas été présentées aux Iraniens. »

(On a compris qu’il s’agissait d’une proposition de création d’un forum du genre CSCE et qui engloberait les cinq pays du Conseil de sécurité plus l’Iran, l’Irak et les pays du CCG. Nous a-t-on donné une fausse information ?)

« Encore une fois, au lendemain de cette réunion de Vienne et à l’heure où nous allons présenter les propositions aux Iraniens, je ne souhaite pas entrer dans le détail de ces propositions. C’est ce qui a été convenu entre les six pays hier et nous sommes donc tous tenus par cette discipline. »

(Source : Ministère des Affaires étrangères)

Dernière modification : 02/06/2006

Haut de page