Les relations UE - Chine

JPEGLes relations diplomatiques entre l’Union européenne et la Chine ont été établies en 1975 et n’ont cessé de s’approfondir. Le 15ème sommet UE-Chine a eu lieu à Bruxelles le 20 septembre 2012.

A partir de 2003, les relations UE-Chine ont pris un nouvel élan avec le lancement d’un Partenariat global qui s’étend désormais aux questions de politique étrangère, de sécurité, autant qu’aux enjeux globaux comme le changement climatique ou la gouvernance économique internationale au sein desquels la Chine joue un rôle primordial.

Les relations commerciales se sont aussi constamment renforcées depuis l’ouverture économique chinoise à la fin des années 1970. La Chine, est aujourd’hui la troisième économie mondiale et la première puissance commerciale (12% du commerce mondial de biens). L’UE est son principal partenaire et la Chine pourrait devenir à court terme le premier partenaire de l’UE. La croissance des échanges commerciaux[1] et des investissements[2] depuis l’entrée de la Chine à l’OMC fin 2001 a considérablement accentué l’interdépendance économique entre ces deux acteurs de premier plan.

La relation sino-européenne a historiquement été centrée sur des relations commerciales. Dans la période contemporaine, elle s’est notamment structurée grâce à l’accord commercial et de coopération de 1985 et elle a aussi acquis rapidement une dimension politique et stratégique conforme à la place des deux partenaires dans un monde multipolaire. Le Partenariat global reconnaît ainsi la Chine comme puissance politique incontournable pour l’UE. Cela a permis la mise en place de plus de cinquante dialogues thématiques bilatéraux organisés autour de 3 piliers : le dialogue de haut niveau sur l’économie et le commerce ; le dialogue stratégique et, plus récemment, le dialogue de haut niveau entre les peuples[3].

Ce partenariat global permet à l’UE d’aborder les sujets auxquels elle attache une importance particulière et qu’il est essentiel de couvrir avec un pays de l’importance de la Chine. La question des droits de l’Homme en fait naturellement partie, les dossiers de sécurité aussi car la Chine est un des cinq membres permanents du conseil de sécurité des Nations Unies.

Pour les années à venir, l’ambition est grande : la coopération bilatérale devrait se renforcer grâce à un accord sur les investissements, la coopération dans le domaine scientifique, la cyber-sécurité, les technologies spatiales, et l’urbanisation qui est un des défis majeurs de la Chine moderne.

Sites : http://eeas.europa.eu/china/index_en.htm


[1] Les échanges commerciaux sino-européens ont crû en moyenne de 8,9% entre 2007 et 2011. En 2011 ils atteignaient dans les deux sens un montant global supérieur à 1 milliard d’euros par jour.

[2] L’UE compte parmi les principaux pourvoyeurs d’investissement directs étrangers – 18 Mds EUR en 2011. Les IDE de la Chine s’accélèrent également depuis 2008 pour atteindre 3,1Mds EUR en 2011.

[3] Inauguré à l’occasion 14ème sommet UE-Chine qui s’est tenu à Bruxelles en février 2012.

Dernière modification : 14/01/2013

Haut de page