101ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918

Source : Présidence de la République

Le 11 novembre 1918, à 11 heures, l’armistice entre la France et l’Allemagne marque la suspension des combats et le début des grandes négociations.

La fin de la guerre de 1914-1918 est proche. C’est au moment de la signature des traités de paix à Versailles, le 28 juin 1919, que la paix triomphe. La sortie de guerre est alors actée.

Mort au champ d’honneur durant la guerre, jamais identifié, le Soldat inconnu est le représentant anonyme des combattants morts pour la France. Il est inhumé sous la voûte de l’Arc-de-Triomphe à Paris.

Pour que jamais la flamme du souvenir ne s’éteigne, pour que toujours, on se rappelle de ces héros, de cette partie sombre de l’Histoire entre nos pays, des menaces que font peser la désunion, la flamme du Soldat inconnu est ravivée chaque jour.

À Paris, mais aussi dans l’ensemble des villes de France, les cérémonies du 11 novembre honorent tous les soldats morts aux combats.

Avant de remonter les Champs-Élysées pour aller raviver la flamme du soldat inconnu sous l’Arc-de-Triomphe, le Président de la République s’est recueilli devant la statue de Georges Clémenceau, pour rendre hommage au père de la victoire.

Vidéo du 101ème anniversaire de l’Armistice de 1918

La vidéo du 101ème anniversaire de l’Armistice de 1918 est disponible ici

Cette année, à l’issue de la cérémonie à l’Arc-de-Triomphe, le président de la République a reçu au Palais de l’Élysée des représentants du monde combattant ainsi que celles et ceux qui contribuent à l’organisation des commémorations, ainsi que des jeunes du Service national universel. Ce sont les passeurs de notre mémoire, leur rôle est essentiel dans la vie de la Nation.

En 2017, le Président Emmanuel Macron avait reçu des pupilles de la Nation. Et en 2018 – année du centenaire de l’Armistice – il avait accueilli l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement présents, car ce devoir de mémoire est partagé par tous.

Le "monde combattant" ce sont les anciens combattants, des Grandes Guerres, mais ce sont aussi celles et ceux qui s’engagent aujourd’hui sur les théâtres d’opérations extérieures, au péril de leur vie.

Ils sont actuellement engagés au Sahel, en Irak, au encore au Liban. Ils étaient déployés récemment en Afghanistan, au Kosovo, en Libye, en République centrafricaine, et sur de nombreux théâtres d’opérations.

Nos soldats, marins, aviateurs et gendarmes prennent tous les risques pour nous protéger, parfois jusqu’au sacrifice ultime. Nous leur devons tout.

"La France n’oublie pas ceux qui sont morts pour elle. Elle n’oublie aucun de ses enfants. C’est notre devoir et c’est notre honneur.
C’est dans cet esprit de reconnaissance que j’ai souhaité relancer le projet d’un monument aux morts en opérations extérieures."

Emmanuel Macron, 13 juillet 2018, hôtel de Brienne.

Emmanuel Macron, Chef des Armées, a inauguré ce 11 novembre le Monument aux morts pour la France en opération extérieure - le « mémorial OPEX » - au Jardin Eugénie Djendi, attenant au parc André Citroën à Paris. Ce mémorial est pour les militaires morts pour la France depuis 1963, depuis que des opérations extérieures sont menées par la France. 549 noms figurent sur ce monument.

Inauguration du Monument aux morts pour la France en opération extérieure - le « mémorial OPEX » (11 novembre 2019)

Ce lieu de mémoire est situé à proximité du Ministère des Armées. Il y a donc une forte symbolique car c’est en ce lieu, au cœur opérationnel du Ministère – au Centre de planification et de conduite des opérations – que sont conduites et planifiées les opérations militaires partout dans le monde. Le cimetière Vaugirard où sont enterrés des Poilus de 1914 se trouve aussi à proximité. Héros d’hier – héros d’aujourd’hui.

L’année dernière, à l’issue d’une semaine d’itinérance et à l’occasion du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, le Président de la République s’était exprimé devant plus de 70 chefs d’État et de gouvernement et dirigeants d’organisations internationales réunis à Paris. Revivez la cérémonie en intégralité

Dernière modification : 12/11/2019

Haut de page